La thématique 2019

Cette année, pour la soirée Clérieuzité, nous vous emmenons en balade contée à travers deux quartiers dans lesquels le festival n’avait encore rien proposé.. Balade en compagnie d’un conteur jongleur musicien, Sylvain Michel, avec une halte surprise en cours de chemin..

Arrivée dans un parc où nous attendra Patrick Mathis, avec son orgue de barbarie, pour un pique nique tiré du sac accompagné de musique et de contes.

De quoi passer une belle soirée!

Et s’il pleut? On fait tout ça à la salle des fêtes!

L'agenda 2019

Vendredi 10 mai

19h : inauguration-apéro conté, chapiteau, entrée libre

20h30 : carte blanche à Olivier PONSOT, salle des fêtes, à partir de 5 ans

 

Samedi 11 mai

19h : soirée Clérieuzités, Promenade et pique nique contés , tout public,  avec le conteur jongleur Sylvian MICHEL et le musicien Patrick MATHIS.

Pique-nique tiré du sac, rendez-vous à 19h au parc du château (rue de l’industrie)

 

Dimanche 12 mai

10h30 Alain CHAMBOST et Laurent FRICK, spectacle pour les tout petits « Les enfants des fontaines » . Suivi d’un verre de sirop offert. Chapiteau, à partir de 6 mois

 

Lundi 13 mai

19h30 : apéro conte chez les voisins d’en haut, à St Bardoux, parvis de la mairie. Avec des conteurs du festival, des conteurs amateurs et des enfants conteurs

La petite buvette-sandwich du festival nous suivra là-haut. En cas de pluie, repli à la maison des associations de St Bardoux.

 

Mardi 14 mai

20h30 : « Le grand Z’oral », scène ouverte aux conteurs, slameurs, chanteurs, poètes, lecteurs; baratineurs… A vous la parole pendant 10mn! (sur inscription)

Chapiteau

 

Mercredi 15 mai

15h : Spectacle conte et musique adressé au public des établissements spécialisés de la région, également ouvert aux personnes handicapées et leurs familles

Salle des fêtes, uniquement sur réservation.

 

Jeudi 16 mai

19h30 : apéro-conté,  chapiteau

20h30 : Virginie KOMANIECKI, spectacle « Rouge mémère », salle des fêtes, à partir de 10 ans

 

Vendredi 17 mai

19h30 : apéro-conté,  chapiteau

20h30 : Mercedes ALFONSO (Cuba) et Ivan LATAPIAT (Chili), spectacle « Luz de luna », salle des fêtes, à partir de 8 ans

 

Samedi 18 mai

15h30 : Brigitte RAGOT et Odile LEIBENGUTH, spectacle « Murmures d’abeilles », chapiteau, à partir de 5 ans. Suivi d’un verre de sirop offert

20h : Allassane SIDIBE (Togo), spectacle « Le blues de la pirogue », salle des fêtes , à partir de 6 ans. Apéro togolais offert

 

Les spectacles, les artistes

OLIVIER PONSOT

Samedi 10 mai, 20h30, salle des fêtes

Très tôt, Olivier Ponsot a suivi avec sérieux et abnégation l’école buissonnière… C’est bien, sur ces chemins de traverse, qu’il a fait ses plus belles rencontres. Quelques vieux sages barbus lui ont transmis leur “non savoir”. Deux ou trois voyous par ci, par là ont fait germer en lui sa révolte. Une poignée de femmes pour alléger son pas. Et surtout beaucoup, beaucoup d’enfants dont les fous rires, les cheveux brouillons, la morve au nez, les pantalons déchirés ainsi que les genoux écorchés, lui ont donné cette force inestimable pour soulever des brins de paille…

Attention, cet homme est dangereux, il est rentré dans le conte par effraction pour dérober, au fur et à mesure, ses propres coffres intérieurs. Le début de ses histoires : il ne le connaît pas bien. La fin, il n’en est pas sûr. Mais pour le milieu, il vous fait confiance…Valise à la main, cheveux peignés par tous les courants d’air du monde, ce baladin du 21ème siècle lance un nouvel art : conteur funambule sur corde vocale….

 http://olivier-ponsot.org

 

.

.

.

SYLVAIN MICHEL et PATRICK MATHIS

Samedi 11 mai, 19h30, promenade et pique-nique contés et musicaux

Sylvain Michel

Contes musicaux et histoires jonglées

Sur mon chemin, j’ai rencontré de nombreuses histoires : contes traditionnels, contes modernes, contes des 4 coins du monde, histoires inventées… Des contes pour les petites et pour les grandes oreilles… Des contes pour rester enfant, des contes pour devenir sage… Des contes d’été, des contes d’hiver, des contes variés, des contes divers…

Musicien et jongleur avant d’avoir été conteur, je raconte mes histoires avec des accessoires à la main : guitare, accordéon diatonique, hang, balles, diabolos, bâtons du diable, origami…

 

 

 

Après avoir accompagné musicalement plusieurs conteurs, Sylvain s’y met sans vraiment le faire exprès : il réalise un remplacement au pied levé, en toute inconscience. Il réalise assez vite qu’il a besoin de se former et suit des stages avec Jean PORCHEROT, puis Abbi PATRIX et Jean François VROD. Sylvain accompagne souvent ses histoires par de la musique ou de la jonglerie…

http://lasoupeauxetoiles.fr

Patrick Mathis

Orgue de barbarie

Patrick Mathis propose ses « moments musicaux » avec son orgue à manivelle 144 flûtes. Musiques de films, de cirque, tubes de variétés internationale, morceaux connus des toutes les générations…

Patrick et ses cartons perforés plantent une ambiance festive et sympathique, loin des « rengaines des faubourg ». Une musique d’atmosphère agréable, gaie et souriante !

Il nous attendra au bout de la promenade, pour un pique-nique champêtre, musical et conté!

Pique-nique tiré du sac.

http://patrickmathis.pagesperso-orange.fr

.

.

.

ALAIN CHAMBOST et LAURENT FRICK

Dimanche 12 mai, 10h30, chapiteau

Les enfants des fontaines

Spectacle pour les toutes petites oreilles à partir de 6 mois

Une fontaine , 2 grenouilles, une formule magique ….

L’eau jaillit puis s’arrête…revient puis disparait…

Deux personnages entrent en scène et font vivre cette eau absente comme pour combler un manque… entre deux vagues, sous un parapluie, en suivant des tuyaux, dans une flaque , à la pêche ou en bateau…

Dans ce simple jeu où sont les enjeux… ?qui mène la danse ? qui ramènera l’eau ?

Nul ne le sait mais, attention !!! Car, comme le dit Gargouille : « quand grenouille endormie, chut, chut, chute….d’eau ! »

Alain Chambost

Le directeur artistique du Théâtre des mots. Il aime raconter et a su trouver des clefs et des phrasés, des rythmes et des silences qui forment une certaine manière de conter…Son conte n’appartient pas : il voyage, s’installe, repart et se partage. Long chemin de mots, de regards, d’écoute, d’attente…Il s’approche de l’essentiel de l’enfance.

Laurent Frick

Musicien-chanteur, multi-instrumentiste : de la musique acousmatique au bruitage de jeux vidéo, de la danse à l’improvisation, ce touche à tout autodidacte se régale dans les spectacles pour jeune public.

https://www.theatre-des-mots.fr/

.

.

.

BRIGITTE RAGOT et ODILE LEIBENGUTH

Lundi 13 mai , adultes. 15h30, maison des associations

« Chemins d’or et de poussières« 

Ils ont mis le chemin sous leurs pieds et ils sont partis : une boussole passe de main en main, les destins doux ou bien amers se tissent et se croisent

 

Samedi 18 mai , à partir de 5 ans. 15h30, chapiteau:

« Murmures d’abeilles« 

Collez votre oreille à la ruche, et écoutez : vous entendrez la magie des abeilles, et alors vous entrerez dans la magie du monde

Brigitte Ragot

Elle aime partager la magie de la Vie déposée au creux des contes, magie aux parfums doux, merveilleux , piquants, drôles ou bien amers… Elle choisit des histoires dans la rivière des contes du monde ou bien dans le souffle de ses rêves : celles qui allument l’Emotion et le désir de la partager….

Conter, c’est allumer des chemins qui mènent à tous ces mondes possibles oubliés au plus profond de nous-mêmes, que l’on ait 4 ou 90 ans ! C’est se souvenir que le monde d’aujourd’hui n’est qu’une histoire rêvée parmi tant d’autres. Conter, c’est une invitation à retrouver ensemble nos  Atlantides englouties , nos royaumes que l’on croyait perdus… nos fils de Soi !

 

 

 

 

Odile Leibenguth

Formée au piano classique dans son enfance, c’est avec sa voix lumineuse qu’elle approche ensuite de nouveaux horizons aux influences celtiques, folk, blues, musiques du monde…

« En découvrant l’univers du conte, j’ai enfin pu libérer le piano en comprenant ce que signifie JOUER de la musique : improviser, sans cesse renouveler, transmettre l’énergie et l’humeur du moment. Jouer avec les instruments, jouer avec les voix du chant et du conte. »

 

 

Leur duo pétille, crépite et se croque avec plaisir ! Les musiques s’entremêlent avec les histoires, les voix chantée et contée s’accompagnent l’une l’autre pour allumer des petites flammes d’émotion et d’imagination dans un même rythme. Les histoires s’appuient sur les chants, le chant prolonge l’histoire en le colorant d’autres nuances plus subtiles.

 

.

.

.

VIRGINIE KOMANIECKI

Jeudi 16 mai, 20h30, salle des fêtes

Rouge mémère

Mémère n’était pas le loup. Je n’étais pas le petit chaperon. Mémère était ukrainienne et c’était pas une maladie. Ça lui collait juste de drôles de mots dans la bouche. Ça faisait comme une bouillie. Moi, j’ai cru pendant longtemps que tous les vieux parlaient comme ça. Je pensais qu’avec le temps les mots  s’étaient usés à force de trop servir. Comme la peau. Je pensais même que je deviendrai comme ça et je n’étais vraiment pas pressée. Quand elle tuait le petit lapin, elle avait les mains rouges. Et moi je la regardais faire, rouge mémère, et je pensais au loup..
A la lecture des versions premières du petit chaperon rouge -versions crues  qui livrent des messages profonds- je me suis demandé ce qu’on cherchait à cacher sous la version édulcorée qu’on connaît aujourd’hui. Qu’est ce qui ne veut plus se transmettre?

Lorsque c’est caché, j’aime aller y mettre la patte. C’est pourquoi je suis allé interroger mon lien d’enfance avec ma grand-mère ukrainienne avec autant de profondeur que ces versions brutes du « petit chaperon ». Faisant son chemin, ma question s’est mise à dépasser ma propre histoire pour aller se porter sur ce que nous faisons de la vieillesse, vécue aujourd’hui comme un encombrement.

 « Rouge mémère » s’est construit ainsi, comme un objet à tiroirs. A la confluence de trois sources: le conte, les souvenirs d’enfance, le rêve. A la façon de l’enfant qui interroge le monde dans lequel il se construit j’y fais ce chemin de retrouvailles qui questionnent la transmission, le déracinement, la filiation et le féminin avec beaucoup de tendresse.

Virginie Komaniecki

Le conte m’est un chemin de profondeur, un espace de rencontre, une nourriture de choix.
Je m’y promène curieuse, rieuse, insatiable.
J’y puise de cette  matière qui tisse les liens d’humanité.

 

http://virginie-komaniecki.net

.

.

.

MERCEDES ALFONSO (Cuba) et IVAN LATAPIAT (Chili)

Vendredi 17 mai, 20h30, salle des fêtes

Luz de Luna

Et qu’est-ce qu’un homme sur le chemin? Du Temps, répondent les Mayas.

Un pas, deux pas, trois pas vers le Sud de l’Amérique Latine pour raconter l’univers poétique du réel merveilleux présent dans les récits latino-américains, et dessiner une possible traversée par quatre pays : le Brésil, la Colombie, le Chili et Cuba.

On y rencontrera des hommes qui errent sur les chemins… José lʼhomme le plus sorcier que l’on n’avait jamais vu, Esteban échoué sur la côte du Pacifique en Colombie, Aladin Garib marchand palestinien navigant sur les îles du détroit de Magellan, Iluminada Peña jeune femme cubaine émigrée en France.

Un regard percutant sur les humains, avec leurs bonheurs et leurs malheurs, leurs grandeurs et leurs faiblesses.

 

 

Mercedes Alfonso

Elle grandit immergée dans le bruissement de la ville de la Havane, en écoutant la musique des tambours et des guitares respirant le savoureux mélange d’origines, d’univers et des cosmogonies qui nourrit la culture de son pays. C’est à la Havane qu’elle découvre le conte dans les ateliers du Grand Théâtre National.

Sa source d’inspiration est donc tout naturellement son île natale, mais ses histoires nous emmènent bien plus loin. Dans ses spectacles il est question d’identité, d’amitié, d’engagement et d’amour.La langue de Mercedes est une langue colorée, très imagée. Il y a de la vie, une infinie tendresse, de la force aussi dans sa manière de conter. Une aisance naturelle et un geste poétique qui séduit les spectateurs.

Ivan Latapiat

Né à Santiago du Chili, Iván Latapiat, compositeur et guitariste a dédié principalement son travail aux musiques traditionnelles sud-américaines et à la recherche d’esthétiques nouvelles à partir de cette racine. Guitariste autodidacte, il commence très tôt à jouer dans une formation de musique des Andes où il découvre le « Charango », le point de départ de sa passion pour les guitares traditionnelles d’Amérique du Sud.

En 2000, il est invité au Brésil pour travailler au sein du groupe « Clave Sur » et participer à l’enregistrement d’un album. Son séjour dans ce pays inspirera profondément ses compositions. De retour au Chili, il crée un ensemble singulier qui réunit instruments traditionnels et instruments classiques, pour interpréter ses compositions, expression des ses diverses expériences.
Depuis 2008, il réside en France. Ses rencontres musicales le rapprocheront du jazz. Il travaille avec sa formation « Newen Trio » et dans le projet « Newen Orquesta ».
Il a enregistré deux albums avec ses compositions ; Súbito en 2010 et Hemisferio en 2015.
Il propose également des conférences et des travaux pédagogiques en France et en Amérique Latine où il est régulièrement invité pour présenter ses projets.

.

.

.

 

ALLASSANE SIDIBE (Togo)

Samedi 18 mai, 20h, salle des fêtes Pour cette soirée finale, un apéritif togolais vous sera offert par le festival, avec quelques petites gourmandises à croquer ramenées tout spécialement de Lomé par Allassane Sidibé.

Le blues de la pirogue

Il vogue sur le fleuve, dans sa barque et va à la recherche de sa pitance.

Mais il y a bien longtemps que les poissons ont fui les fleuves. Les filets ne ramènent plus que des brosses à dents, des rasoirs, des sacs en plastique et des bouteilles de Coca Cola.

Alors le piroguier pêcheur, vogue et chante « le blues de la pirogue ».

Allassane Sidibé

Il est né dans un quartier populaire et multiculturel de Lomé au Togo. Son père, d’ascendance royale, parlait 17 langues et accueillait dans sa cour des visiteurs de toute l’Afrique de l’Ouest. Il lui a transmis le sens de l’échange, du partage et la curiosité pour l’Autre. Sa mère, fine connaisseuse des plantes médicinales de son pays et du répertoire oral togolais, lui a transmis un lien profond avec son histoire, et un appétit joyeux pour les récits, chants et contes.

Pour Allassane Sidibé, le conte est une invitation à voyager. Son répertoire, teinté de son engagement social, est composé de collectes de contes anciens  questionnant les maux aujourd’hui et d’aventures du quotidien. Dans ses créations, il mélange chants, musique et dictons pour des spectacles dont la créativité esthétique est au service des thématiques abordées.

Tel un passeur bavard, il invite son public dans sa barque, racontant avec le cœur, aiguisant la curiosité et l’intérêt de son auditoire, et lui faisant oublier la peur de l’inconnu. Sa démarche artistique l’amène à rechercher la beauté de la parole, dans la forme et dans le fond, avec des contes profonds, émouvants ou drôles, dans le souci constant de la nécessité de la conservation et la sauvegarde du patrimoine oral.

 

Programmation scolaire

 

Comme chaque année, toutes les classes de Clérieux (de la maternelle au CM2, des écoles publiques et privées), les enfants de la crèche et du RAM pourront assister à un spectacle de conte sous le chapiteau, par un des artistes invités au festival (en cas de grosse pluie, repli à la salle des fêtes).

Le festival propose également ces spectacles aux écoles et collèges des communes alentour, avec soit un spectacle dans leurs locaux, soit une venue sous notre beau chapiteau.. nous avons ainsi accueilli l’école de Génissieux, le collège du Pendillon de St Donat, et sommes allés dans les écoles maternelles de Chatuzange le Goubet, d’Alixan, de Montmiral, de Mours St Eusèbe, au collège Debussy de Romans sur Isère, au collège du Pendillon…. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressés par l’accueil d’un des artistes présents sur le festival dans votre établissement.

Ces séances réservées aux scolaires sont néanmoins ouvertes aux professionnels (médiathèques, programmatrices et programmateurs..) désirant découvrir les artistes programmés. Sur inscription, n’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressés.

 

Lundi 13 mai

9h15 et 10h15: « Les enfants des fontaines », par Alain Chambost et Laurent Frick (Théâtre des mots), spectacle à partir de 6 mois. Chapiteau

10h45: Martine Caillat et Claire Granjon, pour les CM de l’école primaire du Pendillon (St Donat). Salle des fêtes

14h: Olivier Ponsot pour les 6èmes du collège du Pendillon (St Donat). Salle des fêtes

Mardi 14 mai

9h15 et 10h30: « Les enfants des fontaines », par Alain Chambost et Laurent Frick (Théâtre des mots), version maternelles. Chapiteau

14h: Olivier Ponsot, pour les CP-CE1 de Génissieux. Chapiteau

Jeudi 16 mai

10h: Allassane Sidibé pour les CE-CM de Clérieux. Chapiteau

14h: Mercedes Alfonso pour les CE-CM de Génissieux. Chapiteau

Vendredi 17 mai

10h: Allassane Sidibé pour les CE-CM de Clérieux. Chapiteau

14h: Allassane Sidibé pour les 5èmes du collège de l’Herbasse (St Donat). Chapiteau

 

De plus, cette année, est également ouvert aux programmateurs le spectacle pour le club des aînés, lundi 13 mai à 15h30, par Brigitte Ragot et Odile Leibenguth « Chemins d’or et de poussières » (maison des associations de Clérieux)

Tarifs des différents événements

Spectacles en soirée (sauf balade contée du samedi 11 mai): adultes 8 €, enfants (- de 15 ans) 4 €

Spectacle pour les tout petits « Les enfants des fontaines » dimanche 12 à 10h30, et spectacle « Murmures d’abeilles » le samedi 18 à 15h30. Adultes 4€, enfants (- de 15 ans) 2 €

Apéros contés (avec une boisson offerte) et Scène ouverte. Adultes 3€, enfants (- de 15 ans) 1,50€

Balade contée du samedi 11 mai: participation libre au chapeau

 

Et toujours les très avantageux PASS:

Pass partout: 35 €, libre accès à tous les évènements pour une personne de plus de 16 ans + un enfant de moins de 10 ans

Pass ado: 15 €, libre accès à tous les évènements pour une personne de 10 à 16 ans.

 

Verres consignés, 1 €, remboursé au retour du verre.

ATTENTION, PAS DE PAIEMENT PAR CB SUR LE FESTIVAL! Chèques et liquide uniquement..